CO2monamour.net

Angers et la reconquête de sa rivière, la Maine

dimanche 19 janvier 2020 par webmaster

Un nouvel espace de verdure et de loisirs, en bord de rivière, en plein centre ville angevin.
Le reportage
Nous partons en Anjou pour flâner sur les bords de Maine. Nous sommes aux pieds du promontoire de schiste ardoisier sur lequel trône fièrement le Château des ducs d’Angers, ainsi qu’en contre-bas de la Cathédrale Saint-Maurice ; ici coule la Maine, petite rivière d’à peine 11 km, qui se jette dans la Loire, à quelques encablures d’Angers.

C’est donc à Angers - ville la plus verte de France !- que Denis Cheissoux a baladé son micro. Il a interrogé les différents protagonistes qui sont à l’origine de ce "Cœur de Maine", autrement dit du réaménagement des berges en plein centre ville de la préfecture du Maine-et-Loire.

Les angevines et les angevins peuvent désormais s’allonger l’été sur un transat sur cette esplanade engazonnée de 3 000 m² (qui recouvre une partie des voies sur berges), boire un verre ou manger un morceau dans la guinguette éphémère prénommée "La machine à bulles" ; les enfants s’adonnent à des batailles d’eau géantes au milieu des jets d’eau ou encore escaladent les jeux en bois mis à leur disposition.

Un nouveau pont a aussi été construit pour franchir la Maine à pieds ou à vélo, avant que le tramway ne l’emprunte à partir de 2022. Nous parlons donc d’aménagements urbains, mais aussi de la faune des berges, comme l’hirondelle de fenêtre, la bergeronnette des ruisseaux ou encore le criquet ensanglanté, avec :

  • Paul Grether, urbaniste du projet "Cœur de Maine"
  • Jean-Marc Verchère, ingénieur, adjoint à la politique de proximité, à la gestion de la voirie, au stationnement et aux bâtiment
  • Bruno Kauffmann, en charge de la guinguette éphémère “La machine à bulles”
  • Edouard Beslot, chargé de mission à la Ligue de Protection des Oiseaux Anjou

À l’antenne
Découverte d’une zone humide magnifique située sur la commune d’Angers, uniquement accessible par un petit bac ! C’est l’île Saint-Aubin, 600 hectares, inondable à 97%, qui fait partie des "Basses vallées angevines".

Sylvain Chollet, technicien au Service Gestion des Milieux Aquatiques et Prévention des Inondations (Angers et Angers Loire Métropole), nous tisse le portrait de l’île Saint Aubin.

Ile agricole utilisée pour la fauche et le pâturage, mais également île touristique puisqu’on s’y rend en famille pour visiter la ferme de l’île ou se balader au coeur des prairies qui abritent, entre autres, une espèce protégée "le râle des genêts".

Le mot de l’environnement
La philosophe Cynthia Fleury nous éclaire sur "Gaïa".


titre documents joints

Enregistrement WMA

28 février 2020
info document : Windows Media Audio
14.9 Mo

Enregistrement OGG

28 février 2020
info document : Ogg Vorbis
27.3 Mo

Enregistrement MP3

28 février 2020
info document : MP3
34.6 Mo

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 19 / 70441

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Saison 2019/2020   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License